Show Posts

This section allows you to view all posts made by this member. Note that you can only see posts made in areas you currently have access to.


Topics - GODsubmitter

Pages: [1]
1
General Issues / Questions / Homosexuality in Islam
« on: January 05, 2015, 05:29:50 AM »
A recommended book, not only for the issue of homosexuality, but for the general descriptions of the state of Muslim countries et al.

http://www.amazon.com/Homosexuality-Islam-Critical-Reflection-Transgender/dp/1851687017



http://www.amazon.com/Homosexuality-Islam-Critical-Reflection-Transgender/dp/1851687017


2
Submitters / Code 19 / al-muzzammil.com
« on: September 07, 2014, 04:20:01 PM »
Hello

Anyone knows about this site:

http://al-muzzammil.com/  ?

Looks interesting, and has a new translation of the Qur'an based on code 19, too.

Peace

 :peace:

3
IMPORTANT!

When Science is Context Three Questions Show
The Men of the Quranic Lot Story
Are Heterosexual men not Homosexual men


Introduction:

Today, there are many studies showing sexual orientation is not environmentally influenced, but rather individuals are born with a sexual orientation.

        See Parts I-IX Below

         

        Applying these studies as an element of context within the Quranic Lot story, the story shows a condemnation of lustful homosexual acts of heterosexual men, and not a condemnation of homosexual acts of homosexual men. In other words, and the thesis of this short article, the men of the Quranic Lot story are heterosexual men not homosexual men. To support this thesis, I will share three commonsensical questions that must be asked about the Quranic Lot story when these studies become part of the story's context.

         

        First Question:

        The first question that must be asked when these studies become part of the context is found in the Quran verse 7:81. The verse states,

         

        ". . . with lust you approach men instead of women . . ."

        (Quran 7:81, M. Asad)

         

        As seen, this verse uses ?instead of.? This usage shows the men of the Quranic Lot story are heterosexual men. How? Because the question that must be asked with science as context: Can homosexual men approach women ?instead of? men?

         

        Second Question:

        The second question that must be asked when these studies become part of the context is found in the Quran verse 11:78. The verse states,

         

        ". . . Said [Lot]: "O my people! [Take instead] these daughters of mine: they are purer for you [than men]! . . ."

        (Quran 11:78, M. Asad)

         

        As seen, this verse states that Lot offered his daughters to these men. This offering shows the men of the Quranic Lot story are heterosexual men. How? Because the question that must be asked with science as context: Would Lot offer homosexual men his daughters?

         

        Third Question:

        The third question that must be asked when these studies become part of the context is found in the Quran verse 26:166. The verse states,

         

        "keeping yourselves aloof from all the [lawful] spouses whom your Sustainer has created for you? . . ."

        (Quran 26:166, M. Asad)

         

        As seen, this verse states God created spouses for these men. This creating of spouses for these men shows the men of the Quranic Lot story are heterosexual men. How? Because the question that must be asked with science as context: Would God create women for homosexual men?

         

        Conclusion:

        When science is context, these three questions are enough to rightly question the long held belief that the Quranic Lot story is a condemnation of homosexual acts of homosexual men rather than a condemnation of lustful homosexual acts of heterosexual men.

         

Watch the videos and read.

The source:
http://www.godists.com/articles/islam_when_science_is_context_three_questions_show_the_men_of_the_quranic_lot_story_are_heterosexual_men_not_homosexual_men


4
Very good and interesting article by Carlo Suares.

I shall copy-paste it here in the original French for people who can read it in French. For others, I can only suggest to read it thru "Google-translate", although you know that it can be imprecise and approximate sometimes...



Lettre aux Juifs, aux Chr?tiens et aux Musulmans

N?ayant aucun titre pour vous ?crire, n??tant l?ap?tre de personne, ni le propagateur d?aucune religion; n?ayant pas de notori?t?, n?ayant pas jou? de r?le historique ni m?me contribu? ? l?actualit? de la presse; n?appartenant ni ? la Synagogue, ni ? l?Eglise, ni ? la Mosqu?e : c?est ce rien m?me qui me pousse ? vous ?crire publiquement. Parvenu ? l??ge de la vieillesse, je vois que ceux des g?n?rations n?es au si?cle dernier sont morts. Les plus heureux sont morts de mort naturelle. Nombreux sont ceux qui furent tu?s jeunes par des guerres, des r?volutions, la mis?re, la faim. D?autres prot?gent leurs existences par l?exercice du pouvoir politique, religieux, industriel, commercial. Et je vois que les meilleurs d?entre-eux sont morts ? eux-m?mes par lassitude et parce que ayant ?t? des acteurs h?ro?ques ? certaines ?poques ils ne peuvent pas se consoler d??tre redevenus des gens quelconques, dans un monde qui n?a pas besoin d?eux. La fraternit? des groupes de combattants, l?exaltation guerri?re leur manque. D?autres, enfin, vieillards acharn?s, proclament encore, au seuil de leurs tombes, l?excellence des principes qui nous ont conduits au chaos.

La pourriture de ces morts engendre les erreurs des jeunes d?aujourd?hui. Ces jeunes, comment pouvons-nous les condamner ? S?ils n?ont pas appris grand chose c?est que nous ne leur avons rien enseign?. Nous leur reprochons d?ajouter au d?sordre par l?abandon de valeurs spirituelles, ? l?efficacit? desquelles nous n?avons pas cru. Nous avons agi pour toutes sortes de raisons, ?conomiques, politiques, industrielles ou commerciales, en rejetant l?Eternel en tant que valeur effective, concr?te, r?elle. L?unit? des hommes au sein de l?Incr?? est devenue une abstraction sans pouvoir.

Juifs, Chr?tiens, Musulmans, les plus sinc?res d?entre-vous, les plus hardis, disent que ce sont l? trois religions dont la r?v?lation, dont l?essence unique est en Abraham, mais vos c?urs et vos actes font mentir vos l?vres. Vous, Juifs, ne reconnaissez pas les deux autres. Vous, Chr?tiens, ne reconnaissez pas les deux autres. Vous, Musulmans, ulc?r?s de ce que les deux autres n?aient pas accept? les deux mains que leur avait tendues le proph?te Mohammed, proclamez l?unit? de l?Islam, comme si une partie pouvait ?tre un tout.

Je vois un peu partout des hommes de bonne intention rechercher dans les livres de Mo?se, dans les Evangiles, dans le Koran, des raisons de penser que leur religion a des fondements universels. Cela est vrai ? condition que l?universel ne soit pas surcharg? de particularit?s. Mais la comp?tence de vos autorit?s s?exerce sur tout ce qui vous distingue les uns des autres. Je vous prie de consid?rer les curieuses pratiques auxquelles vous vous livrez, et de reconna?tre que loin d?ouvrir vos oreilles ? la voix du Dieu d?Abraham, elles vous ont rendus sourds.

Abraham vivait bien avant Mohammed, J?sus et Mo?se. Abraham ne consultait ni ul?mas ni ?v?ques ni rabbins. Abraham ne cherchait pas des r?gles de conduite dans les livres. Abraham n??tait pas un ?rudit, encore moins un th?ologien. Abraham ne servait personne et n?ob?issait ? personne. Il ?tait le serviteur de l?Eternel, de l?Ineffable, de l?Intemporel, de l?Impensable, parce que sa religion tenait en un mot : Justice.

Ne cherchez pas ? savoir ce qu?est la justice selon Dieu. Vous dites Dieu, Dieu. Mais si ce mot a un sens pour vous, ce sens est erron? puisque vous ne pouvez pas le concevoir; et s?il repr?sente quelque chose pour vous, cette repr?sentation n?est qu?une image con?ue par vous. Cherchez plut?t ? savoir ce qui est injuste, car l?erreur est perceptible et d?finissable. Ceux qui cherchent Dieu ne le trouveront s?rement pas : ce qu?ils trouveront sera une erreur, car chercher Dieu c?est ?tre dans le chemin de l?erreur. Cherchez plut?t l?injustice afin d??liminer de votre esprit ce qui fait obstacle ? l?Eternel. D?noncez l?injustice l? o? elle se trouve et votre voix humaine sera l??cho de l?Eternel.

Or ce qui s?oppose le plus ? la justice est la notion de souverainet?, o? qu?elle soit, quelque minime, fragmentaire et modeste qu?elle puisse appara?tre. Cette notion s?est implant?e dans nos esprits de fa?on tragique. Vous devez la reconsid?rer, faute de quoi nous ne serons jamais assez intelligents pour sortir de l??re des conflits. Seul est souverain l?Eternel, le Dieu d?Abraham. Toute souverainet? humaine, individuelle ou collective, spirituelle ou mat?rielle, ne s?instaure et se maintient que dans les limites de fronti?res confessionnelles ou territoriales. Elle rejette l?Eternel par sa propre affirmation.

Ne cherchez pas ? savoir ce qu?est la souverainet? de l?Eternel. Voyez plut?t comment tout acte de souverainet? est n?cessairement injuste. Souvenez-vous du proph?te Samuel : lorsqu?il devint vieux il ?tablit ses fils juges sur Isra?l, mais ils ne march?rent pas sur ses traces; ils ?taient cupides, recevaient des pr?sents et violaient la justice; les anciens d?Isra?l se r?unirent alors et demand?rent ? Samuel d??tablir sur eux un roi, comme en avaient les autres nations; Samuel entendit ces paroles avec d?plaisir et pria l?Eternel. L?Eternel dit ? Samuel : Ecoute la voix du peuple dans tout ce qu?il te dira, car ce n?est pas toi qu?ils rejettent, c?est moi qu?ils rejettent afin que je ne r?gne plus sur eux. L?Eternel ordonna ensuite ? Samuel de faire conna?tre au peuple le droit du roi qui r?gnerait sur eux, et le proph?te leur fit un tableau du cruel esclavage o? ils tomberaient, eux, leurs femmes et leurs filles et ajouta : ? Vous crierez alors contre votre roi que vous vous serez choisis, mais l?Eternel ne vous exaucera point ?. Le peuple refusa d??couter la voix de Samuel. ?Non, dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous et nous aussi nous serons comme toutes les nations ??

C?est ainsi que d?buta pour ce peuple l??re des grandes catastrophes. Le roi Salomon, rev?tu de fausse gloire et de fausse sagesse crut racheter le rejet de l?Eternel par un temple somptueux que l?Eternel ensuite d?truisit. Le royaume fut rapidement d?chir? en deux. Ce fut le pr?lude des dispersions. Etudiez attentivement cet ?pisode de la proph?tie de Samuel. Le proph?te ?couta la voix du peuple, ? parce que ? le peuple avait rejet? la souverainet? de l?Eternel. Ce peuple ?tait libre de se faire encha?ner et n?y manqua point. Il fit acte de souverainet? en abdiquant sa souverainet?. Depuis ces temps ?loign?s, de nombreux pontifes furent souverains en Occident, et de nombreux souverains furent pontifes en Orient. Lorsque, tout r?cemment, l??volution de l?Histoire provoqua des r?volutions, la plupart de ces couronnes furent renvers?es et les peuples investis. Aux souverainet?s r?elles succ?dent aujourd?hui ces souverainet?s illusoires par lesquelles les peuples sont contraints d??lire ou de pl?bisciter des d?magogues, dont le but impossible est d?exercer le pouvoir afin de s?y maintenir.

L?exercice de ces pouvoirs empoisonn?s s?appuie sur des paroles telles que : ? nous avons le droit de disposer de nous-m?mes, nous sommes une nation; nous voulons ?tre un peuple libre et fort; nous avons le droit d??tre un ?tat; nous proclamons le droit des peuples ? la libert?; nous exer?ons le droit de souverainet? sur notre territoire; nous ne permettons ? personne de violer nos droits souverains ?. Et ces paroles stupides sont r?p?t?es, cri?es, hurl?es, amplifi?es jusqu?? d?cha?ner in?vitablement d?autres vacarmes : ceux des guerres. Et les malheureux peuples, pleurant leurs morts, h?b?t?s devant leurs maisons et leurs r?coltes incendi?es, mille fois plus mis?rables qu?avant d?avoir (comme on dit) ? pris conscience d?eux-m?mes ?, invoquent l?Eternel, mais l?Eternel ne les exauce pas.

L?id?e de souverainet? nationale est devenue une religion mondiale si respectable qu?il suffit de l?invoquer pour que les t?tes s?inclinent. Lequel de vos hommes pieux ose y voir la religion de Satan, du prince de ce Monde, toujours en conflit avec l?Eternel ? Et il a fallu que des Etats, plus riches et puissants que tous ceux qui exist?rent jusqu?? nos jours r?v?lent ? la fois leur faiblesse et leur interd?pendance pour que des poussi?res de malheureux ?gar?s, confin?s dans des fronti?res fabriqu?es au hasard de combats fratricides, se proclament Etats et se veulent libres, forts et souverains.

Juifs, vous avez donn? un mauvais exemple : Vous avez voulu vous constituer politiquement en un Etat souverain. Vos malheurs pass?s sont une explication, non une justification de cette tentative. L??ternel vous avait impos? un perp?tuel ?loignement des valeurs terrestres afin que vous vous souveniez de Jacob, afin que vous sachiez ce qu?est Isra?l. Mais lequel de vos docteurs a su vous dire que les mots ? Terre d?Isra?l ? sont une erreur ? Vous confondez Mo?se et Jacob, la l?gislation d?un homme de son temps et le droit d?a?nesse d?Isra?l, la justice humaine en constante ?volution et la justice de l?Eternel. Et aux lois p?rim?es de Mo?se certains d?entre vous surench?rissent. Ils se d?guisent de fa?on ridicule, se persuadant que des chapeaux ronds, des redingotes, des cheveux en papillotes et d?autres sottises sont indispensables ? leur religion. Certes, cette religion n?est pas celle d?Abraham.

Vous semblez n?avoir jamais su que le droit d?a?nesse de Jacob, face ? son fr?re Esa?, comportait n?cessairement l?abandon des terres et des r?coltes, des tentes et des troupeaux, des serviteurs, des hommes d?armes, bref, de toute possession terrestre. Ce droit d?a?nesse ?tait celui dont l?Eternel disait : ? Isra?l est mon fils, mon premier-n? ?. Devant cette filiation de l?Eternel, Isaac, le p?re charnel s?inclina. Et Jacob partit seul ? travers les ?tendues, n?ayant pour bagage qu?un baluchon sur l??paule. L?on vous a racont? comment, s??tant fait exploiter quatorze ann?es par Laban, mais ayant r?ussi, par une ruse ? avoir assez de troupeaux pour nourrir sa nombreuse famille, il revint, las et sentant d?j? le poids de l??ge, vers son pays natal o? Esa?, qui avait h?rit? de tous les biens terrestres de la famille, riche et puissant, mais d?autant plus en col?re, l?attendait ? la t?te de quatre cents hommes arm?s. Apprenant cette grande col?re et cette mobilisation, Jacob qui n??tait accompagn? que de ses femmes, de ses enfants, et de quelques serviteurs, d?p?cha vers Esa? un b?tail de choix dans l?espoir de l?apaiser par ces offrandes. La nuit survint sans que lui f?t parvenue la r?ponse de son fr?re courrouc?. Jacob dressa alors son camp aupr?s d?un ruisseau et veilla, seul, sous le vaste ciel, dans sa faiblesse et son incertitude. C?est alors que l?ange de l?Eternel se jeta sur lui en s?effor?ant de le tuer. Jacob combattit toute la nuit contre l?ange. Et lorsque celui-ci ne put le tuer, il le blessa cependant, mais Jacob, le tenant ? pleins bras, lui arracha sa b?n?diction, et son nom : d?sormais il ne s?appelait plus Jacob, il ?tait Isra?l. S?il n?avait ?t? juste l?ange l?aurait tu?, de m?me qu?un artisan ploie de toutes ses forces une lame d?acier tremp? pour l??prouver : si l?acier a un d?faut, que la lame se brise ! Mais aucun ange ne prend la peine de vous provoquer en combat singulier : vos mitrailleuses et vos fusils, vos canons et vos chars blind?s vous ont tu?s d?avance. Vous qui avez mesur? l?inexpiable injustice de ceux qui vous ont expuls?s de vos foyers, c?est vous-m?mes qui, aujourd?hui, la commettez.

Juifs de la dispersion, il n?est pas suffisant de vous d?solidariser de l?h?r?sie Sioniste. Demandez-vous dans quel but et pour quelles raisons vous prolongez le particularisme de vos existences commer?antes. Certains disent que la voix de l?Eternel s?est tue mais que l??cho, le souvenir demeure. Quelle extraordinaire affirmation ! Comment savent-ils que la voix s?est tue ? Qui le leur a dit ? Pour les sourds, les vagues de l?oc?an sont muettes, aucun fracas n?accompagne les torrents dans les creux des montagnes, le vent ne chante pas dans les arbres. Et ce n?est pas l??cho de la voix de l?Eternel qui demeure, mais des comptes-rendus, des t?moignages, des mots, des traductions en des langues p?rim?es, donc aujourd?hui des irr?alit?s.

Juifs de la dispersion, depuis des si?cles vous avez la rage de vous faire massacrer et de mourir de mauvaises morts. Creusez en vos consciences, rejetez tout ce qui n?est pas essentiel, vos m?urs, vos pratiques, vos s?gr?gations, mourez ainsi de la seule bonne mort que vous puissiez offrir au monde, annonciatrice de r?surrection, et la voix de l?Eternel sera entendue.

Appel aux Chr?tiens

Je m?adresse aux chr?tiens, maintenant, pour leur dire qu?ils ont mauvaise conscience. ? Tout le monde ne peut pas ?tre saint Fran?ois d?Assise, direz-vous, l?Evangile d?amour infini n?est presque pas r?alisable ?. C?est vrai, mais cela ne vous justifie pas de rejeter la plus grande le?on que nous a donn?e J?sus, celle de la mort et de la r?surrection. Vous vous appesantissez depuis vingt si?cles sur cette mort et sur les souffrances de cette mort, vous adorez un cadavre en versant des larmes dont je vous prie de voir qu?elles sont suspectes par leur abondance. Souvenez-vous de Pierre lorsque J?sus fit savoir aux siens qu?il devait mourir afin de ressusciter, ? ? Dieu ne plaise, s??cria celui qui devint le prince des ap?tres, cela ne t?arrivera point ?. Et J?sus lui r?pondit ? Arri?re de moi, Satan, tu m?es en scandale, car tes pens?es ne sont pas celles de Dieu mais celles des hommes ?. H?las, Chr?tiens, ces paroles de J?sus ne sont que trop vraies, car en pleurant cette mort, en regrettant cette mort, en accusant de d?icide un homme ou des hommes ou un peuple, en les condamnant, en les rejetant de vos c?urs depuis deux mille ans, vous n?avez cess? d??tre les supp?ts  de Satan.Voyez la haine et l?inintelligence qui en r?sultent : la meilleure fa?on qu?a le Prince de ce monde de se d?barrasser du Christ est d?escamoter sa r?surrection sur terre. D?o? ces chroniques tendancieuses au sujet d?une ou deux apparitions vagues et combien incertaines, d?un homme que ne reconnaissaient pas ceux qui avaient v?cu avec lui jusqu?aux derniers jours, et la subtilisation de J?sus dans un Paradis pu?ril, lequel aux dires de certains, est fort encombr? de gens qui ne se sont pas donn? le mal de se faire crucifier. L?impitoyable justicier, t?moin de vos injustices, affirmant que la richesse exclut le salut, que toute arme se retourne contre celui qui s?en sert, ce Ma?tre des Ma?tres qui, avec raison, se proclamait, ? la fa?on h?bra?que ? la fois fils de l??ternel et fils de l?Homme, fut neutralis?, an?anti, et s?ouvrirent les fausses portes des indulgences que vos pontifes s?octroient et vous octroient sans retenue. De symboles en images, d?images en statues, de statues en reliques, cette religion, pour un grand nombre, est tomb?e dans le paganisme. Et comme si le Dieu d?Abraham, comme si l?Intemporel avait image humaine, le voici, pour trop de personnes, assis sur un tr?ne : Jupiter ayant chang? de nom.

Chr?tiens qui redoutez de mourir ? vous m?mes, abandonnez jusqu?? l?id?e de faire votre salut. Revenez aux sources et vous saurez que le Christ est vivant aujourd?hui parmi vous, que ses pieds charnels foulent le sol et qu?il se r?v?le ? ceux qui, le reconnaissant, savent plonger leurs regards dans l?infinit? de son regard, d?nu? d?assertion personnelle.

Appel aux Musulmans

Musulmans, je d?sire vous parler de fa?on moins mystique, car il est moins question pour vous de savoir mourir ? vous-m?mes que de savoir rena?tre, moins question de revenir ? la source que de ne pas l?empoisonner. D?j? l?on voit dans plusieurs pays, des esprits ?clair?s parmi vous, qui font, dans le livre de Mohammed, la part de la proph?tie pure et celle de la l?gislation. Peut-?tre ne savez-vous pas encore combien il serait important pour le monde entier que ces parts soient clairement d?finies par vous. Il s?est produit, ? la suite des ?crits de Mohammed, la m?me confusion qu?engendr?rent ceux de Mo?se. Ces deux proph?tes rassembl?rent des tribus et en firent des peuples, ils leur donn?rent des lois adapt?es ? leurs temps, ? leurs lieux, ? leurs m?urs. Le message immuable de l?Eternel que proclame Mohammed fut, encore une fois, envelopp? dans le flux de l?Histoire. Il est plus facile de se conformer aux apparences d?un culte que de comprendre son essence. C?est ainsi qu?une source unique engendre les pires discordes. Les Juifs et les Chr?tiens, ne reconnurent pas le proph?te en Mohammed. Ils ne virent que ce que leur montr?rent les Musulmans, tomb?s eux aussi dans l?erreur commune. L?Islam en mouvement illumina le monde chr?tien. Il s??teignit brusquement le jour m?me o? il s?installa en tant qu?empire.Isra?l et Isma?l, fils d?Abraham l?H?breu, ont bien des points communs. Sur eux la b?n?diction et la mal?diction de l?Eternel s?exerce de la m?me fa?on. En Isra?l est la dur?e, en Isma?l l?espace. Les erreurs d?Isra?l lui retirent l?espace, celles d?Isma?l lui suppriment la dur?e. Et ces erreurs sont toujours une seule erreur, ces fautes une seule faute, inexpiable. Cette erreur, cette faute, ce p?ch?, cette trahison de l?Eternel; toujours, en tout lieu, est l?usurpation de la souverainet?, ? quelque titre que ce soit, en quelque domaine que ce soit, quelque modeste et l?gitime qu?elle puisse para?tre, car seul est souverain l?Eternel et quel est le Musulman qui osera me d?mentir sur ce point ?

Souffrez, Musulmans, mes fr?res, qu?une voix d?sint?ress?e, dont le nom importe peu, vous donne cet avertissement : ? l?instant m?me o? vous commettrez l?erreur de m?ler la politique et l?Islam, l?Eternel vous plongera dans la confusion. Je dis : ? l?instant m?me, le jour m?me de votre erreur, vous en mesurerez le poids car l?Eternel, je vous le dis encore une fois, n?accorde pas de dur?e aux cons?quences de vos trahisons, de m?me qu?il refuse l?espace ? Isra?l.

M?lez de l?eau propre et de l?eau sale, le r?sultat est de l?eau sale. M?lez le Juda?sme et la politique, l?Islamisme et la politique, le r?sultat est une sale politique, une injustice flagrante aux yeux de l?Eternel.

Tel est l?essentiel de ce que j?ai ? vous dire aujourd?hui. C?est ? vous qu?il appartient de savoir si les chefs que vous vous choisissez ont le rayonnement de la souverainet? naturelle que conf?re la sagesse, ou le fugitif ?clat de quelque souverainet? emprunt?e. Sont-ils modestes, silencieux, m?ditatifs, p?n?tr?s de l?insignifiance de tout homme face ? la justice de l??ternel ? Cherchent-ils ? traduire cette justice inexprimable en jugements conformes aux exigences de l?unit? des hommes et de la dignit? de l?individu ? Rejettent-ils les valeurs de possession et de profit ? Ont-ils le sens de vos besoins ?vidents de nourriture, de logement, l?habillement, d??ducation, d?hygi?ne ? Sont-ils au courant des techniques ? Ont-ils appris ? ?tre des administrateurs ? Vivent-ils retir?s, loin des agitations de toute sorte, afin de penser clairement ? Demandent-ils que leurs visages soient aussi peu connus que possible, et leurs noms ? peine mentionn?s ?

Juifs, Chr?tiens, Musulmans, ayez piti? de vous-m?mes, ayez piti? du Dieu d?Abraham. Des peuples nombreux vous regardent. Certains, apportant d?Asie des sagesses multimill?naires, peuvent ? bon droit vous dire que vos trois grandes religions leur apparaissent comme trois sectes sanglantes, elles-m?mes subdivis?es en sous-sectes qui s?entr??gorgent. Et qu?avez-vous ? leur dire, si vous n??liminez pas, les uns et les autres vos particularismes, si vous ne ramenez pas vos fois ? l?essentiel?

L?intelligence de cette paix est ? votre port?e.

Carlo SUARES.



source:
http://www.revue3emillenaire.com/blog/lettre-aux-juifs-aux-chrtiens-et-aux-musulmans-par-carlo-suares/


5
Submitters / Code 19 / THE MOST IMPORTANT QUESTION
« on: November 05, 2013, 04:12:48 PM »
Hello all!  :)  I'll make this short.

How do we really know (if) that there is the Hereafter?
(Ahiret)

Probably because the Qur'an says so...

How do we really know that the Qur'an is from God?


Probably because the only real proof we have that the Qur'an is from God is the miracle and code of 19!

And if we reject the mathematical proof, what proof there is?
  ???

(We all know that nobody ever returned from death to tell us there is Hereafter...)  :yes

 :hmm  :hmm  :hmm

7
My PERSONAL conclusions about salaat (contact prayer)

Insh?Allah in this post I will show my latest and, I hope definitive, conclusions about the salaat, or contact prayer, as I understand it.
I emphasize that these are just my PERSONAL conclusions, based on my own study and observation, and not a recipe or recommendation for anyone.

This post contains some links, followed by posts of photographs.

I do not intend to start this as a thread for discussion, but as a small contribution to this Forum.
Therefore, I direct all of those who would question or discuss my views, to post them in other topics for discussion of the threads for salaat:

http://free-minds.org/forum/index.php?board=4.0

Thank you.



First of all, as I am coming from Judaic and Christian background, I accepted Islam only after examining the mathematical proof of the Quran discovered by late Dr. Rashad Khalifa, PhD.
Even before then, I felt that the Quran is very important and crucial Book, so I have been studying and reading it.
Nevertheless, I fully accepted Islam only after reading the R. Khalifa?s translation of the Quran, with his Appendices.
Then I started performing the religious duties, particularly the salaat-contact of course, as instructed by same Mr. Khalifa.

http://www.masjidtucson.org/submission/practices/salat/

I did it for a prolonged time, very diligently, and punctually, and felt real benefits thereof.

And then, a few weeks ago, I came across the book ?Mental Bondage in the Name of God? by Aidid Safar.

http://mentalbondageinthenameofgod.wordpress.com/

And it shook me completely!

When I?ve read what he had to say about the meaning of the word salaat and his interpretation of the ?ritual?, I felt as a donkey and a fool, who was lulled into some kind of misleading nonsense!
As the confusion grew, I stumbled upon other texts stating that salaat prayer, known also as being named ?namaz?, was almost imposed in the past by a woman (!), some Zoroastrian princess, and THAT really made me angry!!!

Quote
The later Persian Imams built upon this plagiarised tale and formulated the current Namaaz. They received strong support from the Persian Zoroastrian mother of Khalifa Haroon Rasheed, Khaizran (d. 789 CE). Haroon?s Zoroastrian viziers, the Baramika, were only too happy to join hands with the royal mother, Khaizran.
So, it was she in concert with others who ?canonized? Namaaz according to the desires of the Criminal Imams in (787 CE). Her main philosopher was Imam Al-Khalil bin Ahmad Shikoh, the first ever compiler of Arabic to Persian dictionary, Al-?Ain.
Khaizran spent a fortune on her project and distributed one million gold coins and 65 million silver coins among her new subjects (subjugated- subject to the dictates of another) to propagate and institute the ?canonized? Namaaz.
source: http://servantofthelight.com/content/view/22/44/

So I stopped performing the ?choreographed? ritual prayers completely!

Meanwhile, I started researching almost everything anybody had to say about salat on this Forum. I got myself into the discussions about whether it is 3 or 5 times a day, whether salaat means just a mental ?link? or a ritual, or,  merely a ?commitment? to God, etc, etc.

During those two or three weeks while I ceased making contact-salaat, I felt as if I was missing something important. Therefore, I started asking God mentally, to give me a sign, and to somehow tell me, whether I should continue making contact 5 times a day as before, or just understand the word salaat to be a mere ?commitment?, or just a ?link?, to God.

Thankfully, that sign came, in the form of two very vivid and clear dreams, of which I shall spare you the narration, because, as a trained psychoanalyst, I know well enough how boring retelling dreams can be.
The message of the dreams, and the signs, were very clear to me: -yes, do continue to make contact-salaat, as instructed by Dr. Khalifa, 5 times a day!
(Previously to all that, a very powerful dream with a message about the Hereafter made me abandon psychoanalysis altogether, because of its atheist-based system, and accept Islam fully).

To summarize, as I took up again making the real salaat-contact, I confirmed it with further proofs of the practice of the 5 daily contact-salaats as explained by Mr. Khalifa, and became convinced that salaat is NOT a prayer, but a disciplined deed that allows us to come in contact with Allah/God, and elevate our conscience for the nourishment of our souls. But only if performed as the Messenger of the Covenant teaches it, since he purified both the translation of the Quran and Islamic practices from traditions and folkloric aberrations.

(On the other hand, the prayer i.e. DUA, is something else, and it can be done any time, and for whatever need or reason, and is not to be mistaken or interchanged with the contact-salaat).

Having started again to perform 5 daily contact-salaats, I feel the benefits again, and now I have the conviction that if practiced as Dr. Khalifa taught; they are the very important means to draw us nearer to God.

8
General Issues / Questions / PROPOSITION
« on: October 03, 2011, 02:31:18 PM »
Peace to all.

I have a proposition:
 it would be very good if everybody who cites the Quran, would also mention or cite THE AUTHOR AND THE TRANSLATION they are using and citing from.

It is because some members are using very good translations, and some not so good. Some of us cannot immediately recognize less known sources and translations.

I hope this suggestion will be accepted.  Thank you.

9
ARE THEY BELIEVERS OR MUSLIM?

If you recite prayers like a parrot without understanding or experiencing their meaning, if you bop up and down like a robot ? does that qualify you as a believer?
Or is faith driven by the understanding of each verse, the realization of each meaning and the understanding of all the practices related to Islam?

Please watch these videos:

http://www.youtube.com/watch?v=jQKRgBlfbhA
http://www.youtube.com/watch?v=YINOaG95k3I
http://www.youtube.com/watch?v=mtgF3MZsM1Q


{Source: http://www.ahmedhulusi.org/en/ }

Pages: [1]